ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | IAN BARISTAN | Chapitre 3 – Abysses

Chapitre 3 – Abysses

“Et si tu regardes longtemps un abîme, l’abîme regarde aussi en toi.”
Par-delà Bien et Mal, Terre, 1886 – Friedrich Nietzsche

Planète Chimère,   05 février 3303.

 

“Vous n’y pensez pas Commandant ? ”

” J’ai retourné le problème dans tous les sens,  je n’ai pas trouvé d’autre solution. Sois certain que j’y serais allé si cela avait été possible. ”

Ian était dans la soute principale de l’Anaconda. Un de ses 2 SRV y avait été transféré… Du moins ce qu’il en restait.

Le cockpit,  les larges  roues et leurs bras de soutien,  avaient été enlevés et jonchaient dans un coin du hangar. Les lasers supérieurs avaient également été retirés et remplacés par un des 2 lasers miniers dont disposait l’anaconda. Ne restaient plus que la soute du SRV et les 2 propulseurs qui avaient été modifiés pour fonctionner dans un nouvel environnement. Un point d’ancrage se devinait sur le dessus de celle-ci. Un bricolage fait avec les moyens du bord pendant les rares heures de repos que Ian avait pu s’octroyer pendant le transit jusqu’au système de Chimère.

“Le cockpit du SRV ne pourrait  pas supporter la pression des profondeurs.” Repris Ian. “Et toute la soute est remplie des cellules d’énergie du laser et des propulseurs..  Pas de place pour les réserves d’oxygène.  Tu es capable de m’accompagner à des dizaines d’années-lumières dans les coins les plus reculés de la galaxie,  2 km d’eau ne devraient pas te faire peur. ”

“Commandant,  n’avez-vous jamais entendu parlé de la Loi de Terling ? Une IA est conçue dans un but précis et sait s’adapter dans un contexte défini. Nous savons jouer avec les variables d’un domaine,  mais nous ne pouvons déroger à ses constantes.”

“Nous sommes également prisonniers de ces constantes,  Keats” le coupa Ian.

“Non Commandant,  l’Humanité a toujours su aller au-delà de ce qui lui semblait pourtant inaccessible voire impossible. Nous ne le pouvons pas. Cette eau,  cette densité,  cette pression, arrivent à me faire…  peur, une sorte de claustrophobie digitale  si vous préférez. Une phobie des constantes pour lesquelles je n’ai pas été conçu.”

“Je n’ai pas le choix Keats.. ”

“Je le sais Commandant,  c’est pour cela que j’irais. Mais je ne peux répondre de mes capacités à effectuer cette tâche.”

“Tu te débrouilleras comme un chef. En cas de pépin,  un câble te reliera à L’Anaconda,  je pourrais te ramener. Tu seras transféré dans des cellules mémorielles dans le SRV,  elles-mêmes contenues dans une cage qui devrait supporter la pression si la soute du SRV venait à céder. Garde un œil en permanence  sur tes réserves d’énergie,  elles ne te laissent pas trop le temps de flâner. Et si… ”

” Et si Commandant ? ”

”  Et si tu ne devais jamais remonter,  il y a une sauvegarde de toi à Herodotus.”

“Une sauvegarde vieille de 6 mois,  qui n’a pas connu Colonia,  qui n’a pas vécu ce que nous avons pu subir depuis notre départ..  Ce ne sera plus Keats. Bref allons-y Commandant.”

Quelques heures plus tard,  le sous-marin improvisé plongeait dans les eaux de Chimère,  un câble métallique assurant le lien avec L’anaconda.

Ian avait expliqué à l’IA que le contact radio serait certainement interrompu après quelques centaines de  mètres profondeur. Keats serait donc seul pour effectuer sa mission.

Ils continuèrent à dialoguer pendant la descente,  jusqu’à ce que les interférences rendent la discussion quasi impossible.

Une dernière fois,  Keats appela:

“A tout à l’heure Commandant,  ou au-revoir.. J’ai un cadeau pour vous,  vous ne serez pas seul ”

Un cliquetis se fit entendre dans les haut-parleurs du cockpit de l’Anaconda,  et une voix, faible au début puis gagnant en intensité se fit entendre…

Ground Control to Major Tom
Ground Control to Major Tom
Take your protein pills and put your helmet on
Ground Control to Major Tom 
Commencing countdown,engines on
Check ignition and may God’s love be with you 
This is Ground Control to Major Tom
You’ve really made the grade
And the papers want to know whose shirts you wear
Now it’s time to leave the capsule if you dare
“This is Major Tom to Ground Control
I’m stepping through the door
And I’m floating in a most peculiar way
And the stars look very different today
For here
Am I sitting in a tin can
Far above the world
Planet Earth is blue
And there’s nothing I can do…

Sacré Keats..

Ian Baristan

Le passé de Ian n'est pas à mettre entre toutes les mains, et il ne le souhaite d'ailleurs pas. Prenant conscience qu'il devait se racheter, il s'est tourné depuis quelques années vers l'art et la créativité, fondant sa propre société et devenant mécène. Après un contrat passé avec l'Archigraphe, il rejoint la Ligue des Cartographes et se consacre à l'exploration et plus particulièrement aux environs de Jaques Station.

Voir aussi !

reacteurjaquesBLUE

Le secret de Jaques…

3 mois!… 3 mois que Baristan n’était plus Baristan. 3 mois à se dissimuler,  à …

2 commentaires

  1. Ian, te suivant attentivement dans tes pérégrinations depuis un bon moment, tu dois impérativement faire plonger Keats à l’hélium pour aborder les grandes profondeurs. De plus, Léo a préparé un échantillonnage ultime avant de quitter le Tavel qui devrait largement faciliter l’adaptation en milieu extrême. Je te fais parvenir l’holovideo du mode d’emploi : https://www.youtube.com/watch?v=d3qTS0Tp-fw à toutes fins utiles.

  2. Merci Kadima ! Je rattrape Keats tout de suite et je lui donne ta recette !

Laisser un commentaire