Screenshot_0127_1
ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | HALTALOPECK | COLONIA EXPANSION INITIATIVE : CG CEI de LHS 3447 à Colonia

COLONIA EXPANSION INITIATIVE : CG CEI de LHS 3447 à Colonia

Journal de bord du Mentor Haltalopeck | Commandeur du vaisseau Firefly Vaisseau de type Anaconda

Jour 1 :
Nous sommes le 28 février 3302, je viens de finir de modifier mon Anaconda pour le Community Goal (CG) pour Colonia, il est 16h35 à mon horloge de vaisseau. L’équipage du Firefly à très bien travailler pour finir de le préparer. N’hésitant pas à faire des heures supplémentaires.
Inconvénient : Par mégarde, le responsable de l’achat des modules pour remplacer la baie de chasseur et celle des SRV s’est trompé et a validé la vente plutôt que la mise en stock des fameux modules.
J’ai été dans un premier temps très en colère, je ne le cache pas. Mais après un temps de réflexion, je suis aller m’excuser de mon emportement envers le responsable devant les membres d’équipages médusés. J’en ai profité pour les remercier des heures supplémentaire effectuée et leur ai promis une bonne permission avant le départ.
Il est maintenant 16h40, nous nous dirigeons vers LHS 3447, nous n’avons que 9 sauts à faire depuis le système Aditi. Suite à l’erreur de notre Chef achat module, nous n’avons pas de Fuel Scoop, du coup, je vous laisse deviner ce que nous avons dû nous résoudre à faire pour nous retrouver dans un des hangars de la station SJLM d’Aditi. Je n’ai pas fait de commentaire, l’équipage s’en est déjà chargé.
Arrivé à la station Bluford Orbital, le docking se fait en automatique grâce au module d’appontage automatique. Une demande de l’équipage qui n’a pas l’habitude et ne veux pas la prendre. J’avais cédé sans sourciller, je les comprends que trop bien.
Il est maintenant 17h20 heure de l’horloge du vaisseau, le Commandeur Kadima, a prit contacte pour commencer à remplir les soutes des “Guides Galactique” pour Colonia. Nous en avons acheter 10T au marché, histoire d’en avoir déjà avant de commencer. De part le peu de ressources disponible sur le marché, que 10T toute les 10 minutes, il faut du temps pour remplir nos soutes à cargo qui ont un total de 256 Tonnes.
A 18h15 nous avons prévenu que nous stoppions le chargement pour le souper, nous le contacterons à notre retour. Ayant promis à l’équipage une bonne permission, j’en ai profiter pour leur offrir un repas d’avant départ.
A 18h40, nous avons signalé notre retour au vaisseau. Le Commandeur Kadima nous annonce qui nous attend alors en dehors de la station. Nous sortons donc et allons à 11Kms de la station pour permettre le transfert sans soucis.
Il est maintenant 19h40, nous stoppons pour ce soir le chargement. Nous le reprendrons demain. Je souhaites que l’équipage profite au mieux de sa permission, et de la mienne aussi.

Jour 2 :
Il est 14h48 quand nous contactons le Mentor Olocrom pour savoir s’il est disponible pour nous ravitailler en Guide de Voyage Galactique. Il nous réponds aussitôt que oui mais qu’il devait se rendre à la station avant.
A 14h52,  nous commençons le transfert de cargaison, c’est reparti pour des aller-retour pour le Mentor pour nous les fournir, nous attendons à 12.6 Kms de la station.
L’équipage est ravi de sa très grande permission. Moi de même, ils sont tous et toutes au top de leur performance et prêt pour ce très long voyage.
J’ai commandé une modification de la couleur d’affichage des informations sur les HUD, le orange m’agace. Elle sera installé à notre retour sur la station Bluford Orbital en même temps que les derniers préparatifs, ainsi que la récupérations des derniers membres d’équipage qui n’étaient pas nécessaire aux manoeuvres de ravitaillement.
Il est maintenant 16h18 sur notre horloge, je retourne à la station pour changer le HUD et récupérer les retardataires, le voyage commence ce soir.
Un grand merci au Mentor Olocrom pour avoir fait les derniers chargement aujourd’hui, ainsi qu’au Commandeur Kadima.
Il est 16h38 quand nous prenons la route pour B133 Sector GW-W d1-41. Que les Dieux soient avec nous.
Il est 17h14 quand nous atteignons le système B133 Sector GW-W d1-41 à 951.69 AL de notre point de départ. En route pour le système Bleia Eohn EO-T c6-0.
Il est 17h56 quand nous arrivons dans le système, nous décidons de nous reposer un peu, permettant aussi au vaisseau de souffler un peu.
L’équipage principal ayant manger rapidement, je n’ai rien demandé, nous reprenons la route direction Bleia Eohn BI-I c26-7 à 18h30.
A 19h05 arrivé dans le système et départ pour Drojeae JJ-B c16-15.
A 19h44 je rentre la route pour Blae Drye LZ-S c6-27, mais après 116 sauts, je décide de permettre à l’équipage de se reposer. L’équipage minimum sera sur la passerelle histoire d’éviter tout problème.

Jour 3 :
Il est 8h18, après un bon petit déjeuner, nous prenons la route que j’ai tracé hier soir.
A 9h02 route pour Blae Drye UX-N b53-1.
A 9h29 nous sommes contraint de stopper, le FSD semble poser problème. Il chauffe un peu, par mesure de sécurité le Chef Mécanicien nous a demandé s’il était possible de faire une pose. Nous stoppons donc pour le moment. Nous reprenons la route qu’à 12h10.
Nous y arrivons à 12h29 mais repartons aussitôt pour le système . Nous y arrivons à 13h14.
Départ pour Nyeajaae SK-S c6-36 aussitôt.
Il est 13h57 quand nous arrivons dans le système, maintenant cap sur Nyeajaae UK-F c27-16.
Nous y somme arrivé à 14h47, le Chef Mécanicien nous demande de faire une pose car le FSD chauffe encore. Nous stoppons donc notre avancé. Je rentre la prochaine destination : Flyiedge DX-W c17-28. Je ne sais pas à quelle heure nous reprendrons la route.
Il aura fallu plusieurs heures avant que le Chef Mécanicien n’autorise de reprendre les sauts, il est maintenant 19h46. Décidément, c’est à croire que c’est le revers de la médaille de l’avoir améliorer chez un Ingénieur.
A 20h29 nous sommes dans le système, nous en repartons pour Skaude QQ-C b17-6.
Il est 20h52 quand notre Chef Mécanicien nous signale un problème avec le générateur d’air. Cela va lui prendre une bonne partie de la nuit à réparer, ainsi qu’à son équipe. Repos donc pour le reste de l’équipage à part celui de quart.

Jour 4 :
Il est 7h du matin quand le Chef Mécanicien nous donne son feu vert. Il était temps. Mais pendant la nuit, nous avons lancé une défragmentation de nos système car le volume de données accumulé par nos scans ralentit nos systèmes, et du coups nous voilà obligé d’attendre encore. Je préfère laisser finir la défragmentation que de risquer d’avoir des données corrompues.
A 8h36 nous pouvons enfin reprendre la route.
Nous arrivons à destination à 8h58. Nous prenons maintenant la route de Skaude FC-D c28-0.
Nous arrivons à 9h43 pour en repartir aussitôt vers Prua Phoe AX-Q b36-11.
Arrivée à destination et départ pour le système Clooku GR-U d3-960 à 10h46.
A 11h03 nous stoppons pour reposer le FSD avant d’avoir un appel du Chef Mécanicien.
Nous reprenons notre route à 11h45.
Nous arrivons dans le système de destination à 12h10, nous traçons notre nouvelle route de suite vers le système Clooku AM-D b57-2. Nous sommes à 13 362,46 AL de notre point de départ, le système LHS 3447. Il nous reste encore 8568,69 AL à parcourir.
A 12h35 tous les systèmes se mettent à couper. Nous sortant violemment de notre saut. Impossible de rétablir la connexion. Heureusement le système de survie n’est pas impacté. Nos ingénieurs sont en cours d’investigation.
Les systèmes du vaisseau semblent de nouveau opérationnel. Par mesure de sécurité nous allons attendre quelques heures avant de reprendre la route.
Il est 16h47 quand nous reprenons la route. Le service de sécurité ainsi que les ingénieurs n’ont rien trouvés. Soit nous avons un petit farceur, soit un indésirable, ou pire un traitre. Je ne sais pas ce qui m’effraie le plus.
Nous voici dans le système Clooku AM-D b57-2 à 17h26, nous planifions notre trajet pour Stuelou WZ-T c18-33 et repartons.
Arrivé dans le système à 18h17. Nous allons prendre une pause pour le FSD principalement. Route pour le système Blua Eaec RP-Y a34-1 déjà établie.
Les systèmes coupent à nouveau alors que nous sommes tous en train de manger. Nous arrêtons notre trajet pour ce soir. En espérant que tout aille mieux demain.

Jour 5 :
Il est 14h22 quand nous retrouvons nos systèmes opérationnels. Nous avons trouvé notre saboteur. Il n’a plus accès à rien d’électronique ou mécanique. Il est enfermé pour de bon. Nous ne savons pas s’il a opéré seul ou avec un ou des complices, nous resterons jusqu’à la fin du voyage très vigilant. Les mesures de sécurités ont été doublés. Nous reprenons la route.
Alors que notre voyage continu, l’Enseigne Clarissa Mangrove me signal la réception d’un message venant de l’Archigraphe Heath Huston :

—————————————–
Transmission cryptée niveau 1
—————————————–
[DE:  Archigraphe Heath Huston]
[A : LGC² COLONIA – Transporteurs]

Objet : Community Goal Colonia

bonjour,

Nous venons d’apprendre de sources sûr qu’une trêve d’une semaine pour le CG de Colonia a été décrétée. Je pense qu’il sera de nouveau actif pour jeudi au plus tard.

Archigraphe Heath Huston
—————————————–
FIN de Transmission cryptée
—————————————–

Nous voilà bien avancé, nous arriverons avec de l’avance à Colonia. Tant pis, pas de challenge contre le Commandeur Olocrom.
Arrivée dans le système à 15h05. Départ pour Blua Eaec VT-B c28-77 confirmé.
Nous y arrivons à 15h47, nous repartons aussitôt pour Boeph EG-T c18-4.
Arrivée à 16h31, départ immédiat pour Eoch Flyuae EL-M c8-172.
A 17h18, nous prenons un nouveau cap, le système Eoch Flyuae IG-Z b57-87.
A 17h57 nous stoppons après notre arrivé dans le système pour refroidir le FSD par mesure de sécurité. J’ai déjà programmée l’itinéraire suivant vers Dryooe Flyou ZT-J b38-55.
Nous reprenons notre chemin à 18h40.
Arrivée à 19h16, nous partons pour la dernière partie de l’itinéraire : Colonia !!!!!
Encore 28 sauts et nous y serons.
Il est 19h57 quand nous arrivons. Pour éviter de perdre du temps nous scannons la balise de navigation puis direction Jaques Station.

Arrimage à 20h02. Nous faisons repeindre le vaisseau pour l’occasion.
HighResScreenShot_2017-03-04_20-08-17_1

Je tiens à remercier les Ravitailleurs sans qui le chargement n’auraient été possible.
Spéciale dédicace à Kadima et Olocrom.

Pour information, nous avons mis 15h51 à faire le trajet en ne comptant bien sûr que les périodes de navigations actives.

PS: Nous avons remis aux autorités de la station le saboteur dès notre arrivée. Mais ce matin, surprise, il a mystérieusement disparu sans laissé de trace. Les caméras de sécurité du bloc de cellules ont aussi subitement coupé pendant 30 minutes ce qui n’a visiblement pas dérangé la sécurité. Aucune autre “disparition” déploré de leur côté. Il va falloir se méfier et j’en discuterais avec l’Archigraphe.

Delphine Givry

6 commentaires

  1. Je suis heureux d’avoir fait mon devoir ! Je pense que d’autres l’aurait fait sans sourciller si je n’avais pas été là !
    Bon voyage à vous CMDR ! On se revoit lorsque tout sera terminé !

  2. Delphine Givry

    Je mettrais à jour au fur et à mesure des informations envoyé par le Mentor Haltalopeck.

  3. Kadima Kalgar

    “Velorum un jour, Velorum toujours” dit la plaque gravée dans l’impressionnante allée principale menant aux baies d’appontage de Port Herodotus. Là où l’on se sent plus que minuscule, je ne pensais pas que je puisse un jour participer à ses destinées. Ainsi va la vie ! Bonne route au Firefly, à ses membres d’équipage et à son Commandant !

  4. Emmah Silver

    Bon voyage, Commandant ! Nous suivrons vos pérégrinations avec toute notre attention, au Starnews !
    Fly safe, comme disent les pilotes…

  5. Kadima Kalgar

    Heureux de vous savoir arrivé à bon port Commandant ! Vous n’avez pas chômé dites-donc ! Vous pourrez ainsi profiter de votre séjour pour faire le tour de Jacque Station et de son propriétaire. Dans l’intervalle, compte tenu des incidents fâcheux que vous relatiez dans votre rapport, songez à placer la précieuse cargaison du Firefly sous haute protection, le temps que les opérations de déchargement puissent enfin commencer…

  6. Delphine Givry

    Le Mentor Haltalopeck est enfin arrivé à Jaques Station après 15h51 de sauts sans discontinuer.

    Chapeau à lui et à son équipage.

Laisser un commentaire