ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | DIONYSOS – Avarie et coque endommagée

DIONYSOS – Avarie et coque endommagée

Enfin à l'abri à Newholm sur Sothis !

10 NOV 3302

Venant de quitter le dernier Bivouac de 2MASS J21390468+5725128 sur la planète 5 B A, je décidai de me diriger vers un checkpoint où se trouvait déjà notre Archigraphe bien aimé, soit le système Oochody BQ-F c27-0 sur la planète 2.

Très excité par le fait d’arriver en second sur la planète n°2 de Oochody, j’en ai oublié la règle de base avant d’entamer ma descente, à savoir: “le check de gravité de la planète”; et comme vous pouvez le voir sur la carte de Oochody, cette planète affiche 1.44G. Donc une erreur qui ne pardonne pas.
A grands coups de boost et de piqué vertical j’amorce donc ma descente en toute assurance et confiance. Là où le bas blesse c’est que la gravité de la planète est affichée sur l’ordinateur de bord en plein vol !!! Mais je soupçonne une avarie de mon calculateur de gravité à ce moment là !
Me voilà donc en approche rapide de la planète, me positionnant à l’horizontale puis sortant les trains d’atterrissages pour me poser. Quelle fut ma stupeur lorsque j’ai remarqué, à 500m du sol, que j’avais 90% de chance de me “scratcher” ! Par chance et grâce à mes propulseurs j’ai pu limiter la casse en me retrouvant à 31% de coque…

Après une courte concertation avec mes collègues Cmdrs, il aura été décidé que je rentre au bercail pour réparer, car bien que nous soyons à 3.500al et des brouettes de la bulle humaine, le voyage ne fait que commencer 😉 Je me suis donc décidé à partir vers le système Sothis (le plus proche en ligne droite).
Mes premiers sauts sur la route du retour m’ont été fort agréables car j’ai pu scanner et apposer mon nom sur 2 belles aquatiques terraformables dont une dans un système totalement vierge.

Sur le retour et après un check rapide de la carte galactique pour savoir où j’en étais, j’eus la bonne surprise de croiser le Cmdr. Leonidovtich qui venait de quitter la nébuleuse de NGC 7822, contenant un rassemblement unique d’étoiles de classe O et de trous noir en pagaille, pour rejoindre les autres au point de rendez-vous. Etant à 300al de la nébuleuse à ce moment, et ayant repris confiance après mon atterrissage loupé, je me suis décidé à aller y jeter un coup d’oeil. Pas très prudent à 31% de coque me direz-vous… Ok, mais l’appel de la découverte et de la curiosité fut le plus fort.
J’ai donc pointé le système S171 11 qui contient une étoile principale de classe O ainsi qu’une deuxième étoile de classe B à 8.748ls de la première, autour de laquelle gravitent deux trous noir distant de 7ls et 3ls de la classe B.
Après avoir scanné la classe O je me suis dirigé en premier vers le trou noir le plus éloigné de la classe B (5.3594 de masses solaires). Nonobstant les dégâts de ma coque, mon expérience des trous noirs découverts près de Colonia me permettait de croire que je pouvais me “jeter” littéralement en son centre jusqu’à provoquer un arrêt d’urgence afin d’admirer au plus près les déformations visuelles de notre galaxie. Ceci s’est avéré vrai pour ce premier trou noir. J’étais donc rempli de confiance et après l’avoir vu de près, je me suis “arraché” de son orbite pour me diriger tout de go vers le deuxième trou noir qui a bien failli signer ma perte ainsi que celle de mon ASP.

Pour faire simple, je me suis retrouvé à littéralement griller au centre du trou noir sans aucun échappatoire possible si ce n’est que j’ai boosté puis remis le super-cruise pour finalement couper mes propulseurs. Je suis passé de 31% de coque à 3% en à peine 15sec ! La chauffe est montée à 210% ! Mais bon… mieux qu’un long discours je vous invite à regarder ma cam de bord qui a tout enregistré:

Après ces sueurs froides, je n’ai pu m’empêcher de prendre le dernier narcotique que j’avais en soute, d’une part car j’ai frisé la crise cardiaque et que, d’autre part, la détention de tels produits est interdite sur Sothis. J’ai donc fini la route pour Sothis en ne prenant le temps de m’arrêter que pour faire un joli screen d’une “earth like” déjà taguée, sinon j’ai filé tout droit en croisant les doigts…

J’ai depuis maintenant repris la route et je peux vous dire que je n’aborde plus du tout de la même manière les approches astrales 😉 Je peux même vous dire que j’ai aussi arrêté de boire pendant les sauts FSD, d’ailleurs mes temps de réflexes sont bien meilleurs 😉

Comme dit un vieil adage : Rien ne sert de courir, il faut partir à point !

DJ-Canna Sugar

Membres de la LGC à la section Pythéas depuis le 01/09/3302, le Cmdr. Dj-Canna s'est fait remarquer en ramenant d'expédition lointaine des distilleries Quinetiennes de Jaques Station alimentant ainsi le réseaux d'Hérodotus en alcool rare. Il devient rédacteur pour Starnews en apprenant que la LGC détient 49% des parts de ce papier informatif galactique.

Voir aussi !

Le Pèlerinage 2ème partie

Entrée   n°  10007/2       du    27/07/3303     Le lendemain matin, au réveil, j’vous dit pas …

8 commentaires

  1. Quel challenge incroyable que voilà, heureusement pour vous la règle des trois ne s’est pas appliquée ! J’ai frissonné jusqu’au bout de votre article, merci commandant Canna. Et dites moi, l’archigraphe Huston vous a tapé sur les doigts ? Car cela met un coup au blason de l’académie des Cartographes.

    • @Alane Dessalé : Cher confrère, je vous avouerais que l’Archigraphe n’y est pas allez de main morte avec moi… Une commission spéciale exceptionnelle a était organisé le soir même de mon arrivé à Sotis et pour en résumer les grandes lignes, je me dois de payer une dette de mauvaise conduite en faisant quelques heures de formations SRV ainsi qu’une deuxième formation de pilotage auprès de la division Serpentar orchestré par le Cmdr. Konran.
      Autant vous dire que cette deuxième formation ne va pas être de la tarte !

  2. Merci de partager ce récit haletant !

  3. Incroyable récit Cmdr DJ-Canna Sugar ! Des sueurs froides, certes, mais un sang froid certain dans le contrôle d’une situation qui semblait totalement désespérée ! Je crois que le Technoboulon Zuldur Okop, réparateur en chef du dock 13 se ferait une joie de retaper à neuf votre vaisseau avec ses mains en or : vous devriez en discuter avec le Cmdr Hickszy Zira qui sait forcément où le trouver.

    • @Kadima : Merci pour la News, ces doigts d’argents s’en sont déjà occupé ! Bon, il est pas donné par contre le gaillard, surtout quand on doit le faire descendre de 32MU pour Sotis (là où j’ai atterris), mais ça en valais la peine car depuis qu’il a mis les pattes dessus je sent mon ASP comme débridé 😉

  4. “Partir à point” fait référence à la ponctualité ou à la cuisson ??

    Une bien belle aventure, merci pour la partage.

    • Bonjour CMDR.Trozioo,

      Merci pr le comm…
      J’avoue que cela ne paraît pas si évident que ça, surtout lorsque que lon me connait personnellement 😉
      Mais vu le contexte je tablerrais sur la cuisson du à la fermentation d’alcool 😀

Laisser un commentaire