ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | DISCO CAT | Et la curiosité ne tua pas le chat
Fuel scooping

Et la curiosité ne tua pas le chat

“Tout le monde devrait être émerveillé au moins une fois par jour” Neill deGrasse-Tyson

Entrée du 1er septembre 3303

Le pont du “Leapy Cat” était vide, le vaisseau sans mouvement apparent. L’agile concentré d’ingénuosité humaine orbitait autour d’une étoile de type K, drainant l’hydrogène de sa couronne afin de remplir les réserves de carburant.

Dans un chuintement, la porte derrière le siège de pilotage s’ouvrit, et un chat dont le pelage tigré allait en stries du blanc au noir en passant par le gris, trotta tranquillement vers l’avant et sauta sur un coin du tableau de bord où était amarré un caisson de survie. Catherine entra, et ferma la boîte après avoir vérifié que les systèmes de survie dudit caisson fonctionnaient correctement.

HIP 77293 (20170913-184025) (HighRes)

Un vaisseau spatial était un terrain de jeu magnifique pour un félidé, plein de couloirs où foncer, de cachettes, de perchoirs. Poko connaissait par coeur ce DiamondBack Explorer, et y semblait plus à l’aise que dans l’Anaconda de sa bipède, qui était bien trop grand à son goût, et où il se perdait.

Lors des voyages eux-mêmes, il était restreint à un grand caisson molletonné, avec systèmes de survie et balise de détresse. L’autonomie était de deux semaines, et le tout était lié au système d’éjection de la personne au poste de pilotage, Remlok ayant vraiment bien fait les choses. Mais ce n’était évidemment pas donné. Le prix d’un animal à bord était élevé et Cat n’aurait certainement pas pu se le permettre pendant ses premières années de métier.

*Fuel scoop disengaged*

Entendant le message, Catherine se glissa dans le siège de pilotage, s’amarra, et poussa la manette des gaz. Le vaisseau s’inclina et décrivit une courbe vers un cap l’amenant à sortir de l’orbite de l’étoile. Elle jeta un coup d’oeil au trajet : encore une bonne centaine de sauts avant d’arriver à 32 Mu Serpentis.

HIP 77293 (20170913-183843) (HighRes)

Les rumeurs concernant les thargoïdes s’amplifiait, et les rapports de son ami Catell ainsi que ceux d’autres cartographes étaient sans équivoque : on allait vers les ennuis, et ce n’était pas un canular, les thargoïdes étaient bel et bien sur le point de nous rendre visite dans la bulle. Et contrairement à Catell et à quelques autres cartographes, Catherine avait encore à apercevoir de ses propres yeux un vaisseau Thargoïde !

Bien sûr, la curiosité étant un des gros défauts de la commandante, elle s’était empressée – une fois Pythéas stable et ses tâches déléguées – de planifier un retour vers Herodotus.

Soudain, le vaisseau vrilla violemment, Poko s’accrocha toutes griffes dehors sans sembler plus alarmé que ça, il était habitué depuis le temps. Cat, elle, reconnut de suite l’amorce d’une interdiction, et engagea sans attendre des manoeuvres pour casser l’ancrage entre le Leapy Cat et son poursuivant. Les pilotes débutants étaient impressionnés par ce phénomène, mais la majorité des pirates n’étaient pas assez bons pilotes pour éviter qu’un pilote aguerri ne brise le lien entre les vaisseaux.

*Interdiction evaded*

Il n’avait fallu à Catherine qu’une poignée de secondes pour mettre le pirate en déroute, il devait maintenant être coincé en subluminique à attendre que son FSD ne refroidisse.

Poko, lui, attendit quelques secondes de plus, s’étira, se posa sur le côté et bailla avant de fermer les yeux, ne réagissant même pas à l’amorce du saut hyperspatial.

*Frameshift drive engaged*

Quelques heures plus tard, une vue familière emplissait le cockpit.

20170913203625_1

Disco Cat

Après une enfance douloureuse et la perte de ses parents, Catherine Dussey avait besoin d'une nouvelle vie. Laissant son passé derrière elle, elle se consacre désormais au transport de marchandises vers les nouveaux systèmes colonisés pour aider à leur développement, ainsi qu'à l'exploration, en tant que Commandante Disco Cat.

Voir aussi !

carnetdebord_thargo_02

La présence Thargoïde s’intensifie…

Entrée du 14 janvier 3304 Le 1er vol d’essai d’Hermès s’était déroulé parfaitement. De même …

Laisser un commentaire