ACCUEIL | DOSSIERS | LE PERSIFLEUR | Ho my Caterpillar !
persifleur

Ho my Caterpillar !

Les fameux oiseaux se drapent de suie pour se laisser aller à leurs plus vils désirs. On les surprend à se gargariser au sujet des pacifistes. À les entendre, si ces derniers venaient à se tenir sur leur chemin, ils n’en ressortiraient pas indemnes ! #CATERPILLAR

Les propos étant hors contexte, il se peut qu’ils proposaient leurs services de démolition aux Aliens les plus aptes au dialogue, mais plus grave peut-être, un appel d’offre à l’ensemble des humanistes de notre Galaxie.

Ce qui est plutôt étonnant pour des gens arborant le corbeau comme étendard. Ce volatile, pourtant très intelligent et de nature préservatrice, ne s’attaque guère à l’inconnu. Est-ce là une erreur de leur graphiste qui n’avait pas les archives visuelles du modèle recherché ? Ou bien voulait-il plutôt utiliser le mainate ? Un assez beau parleur au cri perçant mais qui laisse invariablement un sacré désordre autour de lui.

Macha Viel

Originaire des systèmes de l'Empire, Macha a connu une vie d'opulence et d'excès. Ayant brillamment réussi ses études en politique, elle s'engage dans le parti évolutionniste de son oncle. Très vite, les limites qu'impose l'étiquette lui font perdre foi en ses idées. Elle part pour les systèmes de la Fédération et de l'Alliance espérant y trouver des réponses... Lors d'une émeute anti-expansionniste elle se découvre une passion dans l'écriture satirique sur les factions locales. Repéré par Alane Dessalé, il lui propose de tenir une rubrique du genre au Starnews.

Voir aussi !

persifleur

Vous reprendrez bien un peu de vaseline ?

Nous avons reçu il y a quelques jours, suite à leur faire part largement diffusé, la …

2 commentaires

  1. Chère Macha, je vous soumets cette maxime : “Ce qui arrive à la cheville de toute tentative d’un vulgaire étalage de testostérone, c’est mes chaussettes”. Mais, ne soyons pas trop subtils, sait-on jamais !

  2. En tant qu’Ambassagraphe, je voudrais vous dire quelque chose d’important. Oui, cette fois j’ose. Car lors de ce genre d’événement, il est important qu’un Ambassagraphe ai son mot à dire. Alors bien sûr, certains types d’ambassadeurs préféreraient laisser leur langue dans la poche. Ou préféreraient se mettre à parler de la pluie et du beau temps. Voir même, mais plus rarement, se mettraient à déblatérer des propos tellement diluer que l’on ne pourrait même avec beaucoup de concentration et un certain exercice suivre que difficilement…
    C’est donc, dans un souci de clarification que, en ce jour du 10.01.3003, je me permett…….. *message trop long, veuillez raccourcir !!!*
    *message trop long, veuillez raccourcir !!!*
    *message trop long, veuillez raccourcir !!!*

Laisser un commentaire