ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | Journal de bord – Fin d’expédition Dionysos

Journal de bord – Fin d’expédition Dionysos

17 janvier 3303 – Accident et neutrons

Lieu : Quelque part dans la galaxie

neutron-farstar

Nous approchons du but, la fin de notre expédition… Jamais je n’aurais cru pouvoir partir pour un si long voyage. On finit par s’habituer au manque de civilisation. Mais force est de constater qu’il faudra bien rentrer un jour, le vaisseau à subit des avaries sévères suite à une descente non maîtrisée sur une lune. L’équipage et moi avons réussi à stabiliser les systèmes du vaisseau mais j’ai conscience que la situation est précaire. Ce bon vieux “FarStar” en a vu d’autres, mais d’habitude je ne suis jamais loin d’une station pour réparer d’urgence…. or ici bas dans les tréfonds de notre galaxie…. la moindre panne peut tourner au drame.

………………………

Nous somme bas sur le plan galactique, c’est le monde des étoiles à neutrons… des corps aussi magnifiques qu’ils sont dangereux ! Depuis l’accident j’ai décidé de ne plus risquer d’entrer dans leur cône.

20 janvier 3303 – Geysers

Système : AGNAIRP HN-J C9-0

Nous avons découvert des geysers ! Enfin, depuis le temps que j’en cherchai ! Je vais pouvoir analyser ces vapeurs très riches en éléments complexes. J’espère pouvoir trouver les molécules à l’origine de la vie, afin de vérifier si ces geysers et donc une activité volcanique sont une condition nécessaire à l’apparition spontanée d’organismes vivants.

Suivant Précédent
 HighResScreenShot_2017-01-18_19-32-39
HighResScreenShot_2017-01-20_21-45-20
HighResScreenShot_2017-01-20_21-48-49
HighResScreenShot_2017-01-20_22-38-56
Suivant Précédent

L’Archigraphe n’était pas loin, je l’ai invité à me rejoindre. Il faut dire que le lieu vaut le détour. Son aide a été précieuse, l’Arcadia est équipé d’un chromatographe à phase gazeuse plus précis que le mien.

HighResScreenShot_2017-01-20_22-50-57

 

30 janvier 3303 – Retrouvailles et fin de l’expédition

Planète : DRYIMBAEI VU-V D3-4 ABC 1

 

Finalement nous somme arrivés au terme de notre expédition. C’est là où le signal nous a mené depuis tant d’années lumières. Nous avons pu trouver cet sorte d’artefact. Ce que je peux dire c’est qu’il est très perturbant, je ne sais pas si c’est moi qui me fait des idées mais mes rêves sont étranges depuis que nous l’avons trouvé. Le médecin d’équipage a remarqué que mes ondes gammas ont un schéma inhabituel……Il faudra faire attention.

On peut dire que ce voyage nous aura beaucoup apporté à moi et l’équipage du “Farstar”, ainsi qu’à mes camarades cartographes. Nous avons découvert plus d’une centaine de planètes telluriques, des systèmes atypiques, partagés de bons moments. Je regrette que tous n’aient pas pu nous suivre jusqu’au bout mais ce sont les aléas de ce genre d’expédition, il faut être conscient que cette galaxie peut-être impitoyable.

HighResScreenShot_2017-01-30_20-32-54

 

Maintenant il est temps pour nous de repartir. Chacun son chemin. Pour ma part j’ai demandé à mon navigateur de préparer un trajet court vers Colonia, ce nouvel havre pour ceux fuyant les guerres et la bêtise humaine. Nous pourrons échanger avec des gens comme nous là-bas, des explorateurs et des scientifiques. Ce sera une halte dont nous aurons bien besoin pour réparer notre vaisseau. L’Archigraphe m’a également donné rendez-vous là-bas, il est resté évasif sur son objet mais le connaissant je sais que c’est important.

03 févier 3303 – Colonia et promotion

Système : Colonia

Mentor…. j’étais loin de me douter que Heath Huton allait me proposer ce titre, j’ai l’impression que mon entrée chez LGC date d’hier. Le temps passe si vite…

Malgré la surprise j’ai accepté sans hésiter. Je suis fier de cet honneur et tâcherai de m’en rendre digne.

Maintenant que le vaisseau est réparé, cap sur la bulle, j’ai hâte de redécouvrir les ruines des guardians. Les embardées en Pegasus me manquent également. Sans compter le plaisir de poser les yeux sur les étoiles de 32 MU Serpentis, et les éfluves du bar d’Herodotus. Nous amenons avec nous des recettes pour de nouveaux alcools qui sauront ravir plus d’un. Nous avons également pour objectif de nous installer à Colonia, pour cette tâche je devrai me séparer momentanément du FarStar, le Clipper n’est pas un excellent transporteur de marchandises, et le conseil de Colonia nous en demande beaucoup pour prouver notre mérite.

Le temps presse…il va falloir rentrer sans s’arrêter, chose que j’exècre.

 

24 février 3303

Système : 32 MU Serpentis

Nous y sommes enfin. Nous sommes rentré avec l’équipage du commandeur Ian Baristan. Ce fut une bonne surprise, il m’a confié qu’il n’était pas rentré depuis 7 mois ! Je serais toujours surpris par la pugnacité de certains cartographes !

HighResScreenShot_2017-02-24_10-23-36 HighResScreenShot_2017-02-24_10-21-46

 

Cette entrée est la dernière de mon journal de l’expédition Dionysos. Je ne sais pas quand je me relierai, mais je sais déjà que cela me fera chaud au coeur de revivre l’espace d’un instant ces moments inoubliables.

Fin de transmission

Journal enregistré et archivé sous le nom : “Expedition Dionysos”

____________________

Fin de session utilisateur du Mentor Olocrom

Olocrom

Olocrom est cartographe au sein de la Guilde des Cartographes. Vous le croiserez au Red7221 à Herodotus Dock sur le système 32 Mu Serpentis quand il n'est pas à bord de son vaisseau le "FarStar" en train de parcourir les étoiles en mission pour la Guilde. Le CMDR Olocrom est également un passionné de courses de canyons et de telluriques à anneaux.

Voir aussi !

Le Pèlerinage 2ème partie

Entrée   n°  10007/2       du    27/07/3303     Le lendemain matin, au réveil, j’vous dit pas …

2 commentaires

  1. Qu’il est bon de lire votre carnet mentor Olocrom. Dionysos fut un bon exercice sur la durée, Colonia en sera un tout autre. Plus dur psychologiquement à mon avis, avec une timeline serrée et des groupes prêt à tout pour se placer en haut de l’affiche. Nous allons prouvez à l’humanité la force de l’amitié d’un petit groupe d’aventuriers.

  2. Kadima Kalgar

    Votre récit, Cmdr Olocrom, rappelle que Dionysos fut une exploration de grande envergure et une aventure humaine peu ordinaire comme en témoignent les carnets de bords des commandants ayant accompagné cette mémorable expédition. Il reste qu’une telle aventure n’est jamais écrite à l’avance et qu’au bout du chemin il y a pour chacun un avant et un après.

Laisser un commentaire