ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | DISCO CAT | La vie en microgravité et un témoignage du passé

La vie en microgravité et un témoignage du passé

Entrée de journal : 3 février 3305
Voyage de l’étape 2 à l’étape 3

La vie en microgravité est dure. Ca rend les taches quotidiennes… chaotiques. Laissez moi vous donner quelques exemples.

Prendre une douche ?

Cela nécessite une pièce spéciale équipée de diffuseurs et de pompes d’aspiration de l’eau qui la réinjecte dans le circuit de recyclage/filtrage pendant que vous tentez de ne pas rebondire partout n’importe comment. Oubliez les bains, par contre.

Aller aux toilettes ?

Ah, disons que douze siècles d’exploration spatiale depuis notre première station en orbite n’ont pas des masses amélioré cet aspect de la vie en 0g.

359320_20190201225115_1

Boire du thé/café/autre ?

Alors ça c’est jouable, merci à la manière dont les fluides se comportent en microgravité : ils “collent” aux choses.// donc en utilisant un verseur et un mug aux formes bizarres… c’est faisable !

Risques de la microgravité pour la santé

J’ai même pas encore commencé à évoquer les effets sur le long terme qu’a la microgravité sur le corps huain… Il est vital de s’exercer journalièrement avec votre sueur qui colle à votre visage et à vos bras pour éviter trop de perte musculaire et… bon vous imaginez, pas très plaisant.

Et poko, dans tout ça ?

Je n’imagine même pas comment nos animaux gèreraient cette situation sur le long terme. Ils peuvent apprendre, comme nous… mais imaginez découvrir un “accident” en 0g où le chat aurait uriné dans une pièce et il y aurait de petites bulles de pipi de chat flottant partout… Très fun.

359320_20190127233937_1

359320_20190127234753_1

L’important c’est les protocoles.

Donc, pour éviter tout ce que je viens de citer plus haut, j’ai un protocole standard que je suis dès que je ne suis pas en train de voyager ou quand j’ai besoin d’une pause. Je trouve une planète ou une lune avec une gravité assez forte, et je m’y pose. Ensuite je peux faire tout ceci comme en station ou presque. Et Poko sait me faire comprendre quand il a besoin d’utiliser la pièce à litière pour que je fasse cette pause (car oui, c’est une pièce, essayez d’utiliser une boîte toute simple dans un vaisseau où l’accélération change constamment… pas une bonne idée).

359320_20190131203102_1

L’autre solution est de me mettre en accélération faible mais constante autour d’une planète pour créer artificiellement une gravité, comme en station. Cela consomme du carburant, bien sûr, mais rien que je ne puisse récupérer en scoopant l’hydrogène dans les couronnes de pas mal d’étoiles, donc ce n’est pas réellement un problèle.

La base du Conflux

Mais trève de bavardages. Je suis arrivée à l’une des bases établies durant la mission Dynastie. C’était une opération planifiée sur 3 régions : Hawkins Gap, la faille Formidine et enfin, l’endroit où je me trouve actuellement : le Conflux.

HighRes_Pru Aescs NC-M d7-192(Pru Aescs NC-M d7-192 A 3 a)_00004

L’objectif de ces bases était de préparer dans plusieurs régions très éloignées de la bulle des bases équipées de tout ce qu’il fallait pour lancer la terraformation de candidates proches. En effet, lors du premier conflit avec les Thargoïdes, elles ont été préparées comme un plan de secours. Si l’humanité venait à être en voie de disparition, elle aurait pu survivre en repartant de ces campements puis colonisant les candidates à la terraformation.

Mais un jeune scientifique découvrit l’efficacité du virus mycoïde sur les Thargoïdes, l’humanité a alors failli commettre un xénocide… et nous n’avons jamais eu besoin de voir ces campements remplir leur fonctions.

359320_20190203105703_1

J’en ai des frissons, posée juste à côté des blocs d’habitations. Maintenant que les Thargoïdes sont revenus… qui sait si nous n’aurons finalement pas besoin de ces installations ?

Gratouillant la tête de Poko, je médite sur le fait qu’il a fallu des mois pour ces gens afin d’arriver ici grâce à la vieille technologie hyperspatiale… tandis que ça m’a pris moins de 2 semaines de voyage si l’on ne compte que le temps de voyage.

HighRes_Pru Aescs NC-M d7-192(Pru Aescs NC-M d7-192 A 3 a)_00006

Et alors que j’attendaiss l’annonce par les leaders de l’expédition de la prochaine étape, j’ai le coeur lourd de ces pionnier.e.s inconnu.e.s dont le destin tragique est resté inconnu jusqu’à récemment (iels ont été abandonné.e.s sur place). Qui sait ce qui nous attend d’autre, là dehors ?

En attendant l'annonce de la prochaine, je discutais avec le cartographe Olocrom du voyage jusque là
En attendant l’annonce de la prochaine, je discutais avec le cartographe Olocrom du voyage jusque là

Puis, finalement, à 1900 UTC, la prochaine étape est annoncée : Clooku EW-Y C3-197

Il est temps de partir !

Disco Cat

Après une enfance douloureuse et la perte de ses parents, Catherine Dussey avait besoin d'une nouvelle vie. Laissant son passé derrière elle, elle se consacre désormais au transport de marchandises vers les nouveaux systèmes colonisés pour aider à leur développement, ainsi qu'à l'exploration, en tant que Commandante Disco Cat.

Voir aussi !

une_wp8

Dernier jour en espace civilisé

Entrée de journal : 17 Mars 3305En route vers l’étape 8 L’espace. L’ultime frontière, comme …

Laisser un commentaire