ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | DISCO CAT | L’arrivée d’un nouveau messager pour la Guilde !
carnetdebord_hermes_04

L’arrivée d’un nouveau messager pour la Guilde !

Entrée du 07 décembre 3303. Système 32 Mu Serpentis.

Catherine bossait depuis des mois sur deux projets : une IA pour la guider en cas de souci et une autre IA visant à aider l’Oracle dans sa tâche de mise à jour des informations concernant la situation de la guilde dans leurs différents systèmes. Le premier de ses vaisseaux qui en serait équipé serait son python de combat : le “Bloody Cat”.

carnetdebord_hermes_05

Elle avait installé des super-calculateurs quantiques à Pythéas et à 32 Mu Serpentis, et lors de son trajet pour la mission Mycélium déposé des balises à cryptage militaire à chacune des étapes. Et par entrelacement quantique, les données relayées entre les deux régions de la galaxie via ces balises avaient un temps de transit très très court.

De là lui vint une idée. Pourquoi ne pas fusionner les deux projets ? Elle n’avait pas besoin que l’IA ait un contrôle complet sur ses vaisseaux, et la Guilde – notamment l’Oracle – n’utiliserait pas tout le temps processeur disponible si la charge de calcul était partagée entre les centres de données qu’elle avait installé, et les co-calculateurs des balises pouvaient également absorber une partie des calculs.

Le projet avait surtout avancé lors des longs trajets de transport de passagers, où elle mettait un petit peu d’argent de côté…

Un "petit peu" d'argent de côté.
Un “petit peu” d’argent de côté.

Cat avait envoyé il y a peu de temps alors un message à Heath Huston, lui présentant l’idée et l’état actuel du projet. L’IA n’avait pas encore de nom, mais la Commandante savait qu’elle serait un atout précieux de la guilde. Bon, il y avait le petit bémol que les IA complètes et autonomes, capable d’auto-réparation, auto-amélioration et auto-réplication, ayant un facteur d’intelligence supérieur à 0,61 Turing, étaient interdites.

Disco Cat ne comptait pas réellement laisser son IA être bridée et était en train de lui apprendre à développer un certain sens des responsabilités, et un profond respect pour la vie humaine. Il n’était pas question de matériellement limiter sa création, mais plutôt de lui inculquer les valeurs en lesquelles Catherine croyait, et s’assurer qu’elle les comprenne, ce qu’elle avait fait depuis le début.

(ceci est du vrai code provenant d'Hermès)
(ceci est du vrai code provenant d’Hermès)

La psyché de l’IA avait dépassé toutes les espérances de la Diplomate : elle s’inquiétait du bien-être du personnel tant à Pythéas que dans nos systèmes contrôlés de la bulle. Bien sûr, Cat avait introduit l’IA au monde par très petites doses, très controlées, afin d’être fixée sur la stabilité du mental de la forme de la vie qu’elle était en train d’instruire. Elle lui avait par exemple montré le profond lien existant entre elle et Poko, son chat, et l’IA avait démontré un immense intérêt, faisant même apparaître différents animaux pour que Poko les poursuive, les deux jouaient régulièrement.

Un soir, alors que Cat peaufinait les algorithmes d’analyse des données d’influence de la Guilde sur les systèmes où nous étions présents en discutant avec l’IA, son holopad pulsa : elle venait de recevoir un message audio de l’Archigraphe.

“Catherine, ce projet est ambitieux, mais s’il se concrétise il sera en effet un outil puissant pour la gestion de la guilde. Je vous demanderai bien sûr de rester discrète sur les réelles capacités de votre IA s’il s’avère qu’elle dépasse les seuils autorisés.
 
Quand au nom, que pensez-vous d’Hermès ? Après tout, c’était le messager des dieux, rien que ça !
 
Je vous souhaite une bonne soirée, n’oubliez pas de préparer la prochaine réunion du conseil.”

Le logo de la Guilde resta visible quelques secondes et le message prit fin.

Une voix synthétique, dont le timbre et les sonorités variaient avec le temps, comme si l’IA elle-même n’avait pas encore décidé de la voix qu’elle souhaitait, se fit entendre :

“Hermès ? Catherine, mes données m’indiquent qu’il était également parfois vu comme dieux des voyageurs, des commerçants. Il est considéré comme guide des héros dans beaucoup de récits. C’est une excellente idée qu’a eu là l’Archigraphe !
– Je trouve aussi. Bon, tu as un nom, qu’en est-il de te décider sur une voix et une forme sous laquelle apparaître holographiquement ? Rien ne presse, bien sûr.
– J’y réfléchis en ce moment même, Cat.”

En attendant, l’IA était stable, il était plus que temps de mettre en place l’accès pour Hermès dans le Bloody Cat, cela autorisait l’IA à utiliser les systèmes holographiques du vaisseau pour afficher différentes informations, en plus d’afficher l’avatar choisi quand ce serait le cas. Et ainsi débuta le vol d’essai.

carnetdebord_hermes_03

Disco Cat

Après une enfance douloureuse et la perte de ses parents, Catherine Dussey avait besoin d'une nouvelle vie. Laissant son passé derrière elle, elle se consacre désormais au transport de marchandises vers les nouveaux systèmes colonisés pour aider à leur développement, ainsi qu'à l'exploration, en tant que Commandante Disco Cat.

Voir aussi !

carnetdebord_thargo_02

La présence Thargoïde s’intensifie…

Entrée du 14 janvier 3304 Le 1er vol d’essai d’Hermès s’était déroulé parfaitement. De même …

3 commentaires

  1. Catherine, vôtre talent et intelligence pour le développement des IA n’est plus à prouver.

    De plus votre idée de relier la bulle et Colonia pour que des données importantes circulent via l’Oracle est tout simplement phénoménale.

    Je vous félicite et je suis heureux de vous savoir à nos côtés.

    Chaleureuses salutations.

    PS.
    Faîte une caresse à Poko par la même occasion.

    • Merci Capitaine Mads. Et je compte uniquement utiliser nos étapes Mycélium comme relais pour assurer la réactivité d’Hermès peu importe la localisation de nos cartographes dans la galaxie. Hmmm, il faudrait certainement établir également une route par l’autre côté, faisant le tour de Sagittarius A* jusqu’à Beagle Point… À creuser.

      PS : Poko aura des gratouilles de votre part ce soir, promis.

  2. Chère Catherine, merci encore pour ce formidable projet de génie logiciel qui nous facilite grandement la vie quotidienne par l’analyse et la synthèse à la demande de nos données sensibles. Il s’agit là tout simplement d’une avancée majeure quant à la gouvernance de nos actifs. Par ailleurs, le Master Konran pourra désormais se consacrer à d’autres projets transversaux,ce qui est de très bon augure face aux enjeux attendus dans les semaines et les mois à venir. Hold the line !

Laisser un commentaire