ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | ALLOTHEIA | Les geysers de Bhare

Les geysers de Bhare

Journal de bord d’Allothéïa

Nom du fichier : GEOL.0001 – Les geysers de Bhare

Passionnée par le récit du CMD Kadima à propos de geysers roses situés dans le système Bhare, je m’étais dit qu’il fallait que je trouve un moment pour aller sur place les voir en vrai. Suite à la mission K9 et au sauvetage de l’Archigraphe, je me retrouvais à nouveau dans la bulle, quelques peu démunie après autant d’émotions. Le système Bhare n’étant pas loin, cela me semblait être le moment opportun pour aller voir ces geysers, avant de repartir poursuivre mes recherches vers les sites aliens.

Sur la route de Bhare, je profitais des sauts en hyperespace pour consulter ma base de données, enrichie par mon passage à la bibliothèque de Sol. Je trouvais alors deux autres planètes dans le système Bhare sur lesquels des geysers avaient également été observés. Je décidais donc de faire un tour sur ces trois sites de geysers.

***

Entrée du 10 juillet 3303 :

Astre Bhare A 3 A  Monde glacé Rayon: 1035 km Gravité: 0.06 G
Site Geysers aqueux  Coord.: 10,47 / 136,10 Découvert par: CMD Astirian

19h56: Enfin, je vois les premiers geysers ! Ils sont regroupés dans le fond d’un ravin assez large. Sans les coordonnées, j’aurais eu du mal à trouver le bon ravin parmi tous ceux qui nervurent la surface de cet astre.

Ces geysers rejettent des gaz roses et un liquide translucide. Je suis alors impressionnée pas tant par la quantité de fumerolles que par leur teinte rosée qui me fascine.

Les évents, d’où s’échappent les émanations de gaz, prennent la forme de petits cratères. Certains sont totalement bouchés mais la majorité est encore active. Les évents actifs laissent par endroit s’échapper uniquement quelques fumerolles rosées, tandis que d’autres constituent de puissants geysers d’une forte intensité. Je restais un moment rêveuse, bercée par le bruit régulier de ces geysers.

Suivant Précédent
 Screenshot_0012 
 Screenshot_0043 
Screenshot_0127

 Screenshot_0090 
Suivant Précédent

Je me demandais encore où pouvait bien partir tous ces gaz, quand mes yeux se posèrent sur des cristaux qui s’était formés au pied d’une des cheminées. Ils avaient eux aussi une couleur rose. Je crois comprendre alors que ces cristaux se sont formés à partir de minéraux pneumatolytiques (créés par l’action de gaz et de fumerolles). Je n’ai pas pu m’empêcher d’en prendre un échantillon. Et, alors que je poursuivais tranquillement ma balade dans le champ fumerolien, je tombais sur d’autres cristaux aux formes différentes. Récupérant également un échantillon, je finis par procéder à un échantillonnage systématique de tous les types de cristaux présents. Ces prélèvements ont ainsi révélé des compositions bien spécifiques en fonction des formes qu’ont pris ces cristaux au moment de leur cristallogénèse.

Suivant Précédent

Fiche1bf 

Screenshot_0135 
Screenshot_0240 
Screenshot_0037 

 Screenshot_0203 
Suivant Précédent

J’ai alors pris la décision d’étudier plus en détail la formation de ces cristaux et projette de faire des comparaisons avec ceux que je trouverai peut-être sur les deux prochains sites. Ils nous donneront probablement des informations plus précises au sujet de la composition de ces gaz et sur la nature du volcanisme dont ils découlent. Par ailleurs, qui sait: ces gaz ont peut-être des propriétés encore inconnues…?

*

Entrée du 11 juillet 3303 :

Astre Bhare A 1 A  Monde glacé Rayon: 854 km Gravité: 0.05 G
Site Geysers aqueux  Coord.: 45,63/-57,66 Découvert par: CMD Astirian

10h24: Le second site de geysers est en vue. Encore une fois, je suis contente d’avoir déjà les coordonnées : les geysers sont situés dans un ravin si profond que je me demande bien comment le CMD Astirian avait fait pour les découvrir.

Alors que je m’avance vers le fond de la vallée encaissée, je constate par la pénombre grandissante que la nuit est sur le point de tomber. Une fois posée, je consulte rapidement le temps de révolution de la planète : 1.7 j.  C’est beaucoup trop long ! Je n’ai pas prévu de rester autant de temps dans l’obscurité sur cet astre. Tant pis : les prospections et les prélèvements se feront dans le noir, à la lueur des phares de mon SRV. Je me dépêche tout de même de sortir afin de profiter des dernières minutes de jour avant la nuit totale.

Les parois bleues de ces terres glacées et les fumerolles jaunes pales qui se dégagent de ces innombrables évents donnent l’impression d’un environnement irréaliste.

Suivant Précédent
HighResScreenShot_2017-07-13_23-04-25 
HighResScreenShot_2017-07-13_23-05-46 
HighResScreenShot_2017-07-18_08-35-04 

Suivant Précédent

Les évents de ce ravin sont plus nombreux que sur le site précédent, mais ils sont proportionnellement moins actifs. Ils prennent la forment de petits cratères ou de cheminées en forme de bulbe. Autour de ces évents, différents types de cristaux se sont également formés. Ceux-ci ont des teintes de couleur jaune à vert kaki. Comme sur le premier site, je prends des échantillons en vue d’analyser leur composition.

Suivant Précédent
Fiche2bf 
HighResScreenShot_2017-07-18_08-47-32 
HighResScreenShot_2017-07-13_23-15-54 

HighResScreenShot_2017-07-13_23-50-58 

HighResScreenShot_2017-07-13_23-32-49 

Suivant Précédent

Et tandis que les ténèbres englobent petit à petits le ravin, je continue à me balader tout en faisant quelques relevés. Le paysage prend un aspect alors encore plus mystérieux avec le manque de luminosité. Seule dans ces crevasses obscures, avec pour seul bruit environnant celui du moteur de mon SRV et le crachotement réguliers des geysers, l’ambiance est particulièrement étrange. Les cheminées expulsent maintenant des gaz et un liquide qui me semblent noirs et opaques. Et je crois percevoir au loin quelques notes de musiques… Mais cela doit être mon esprit qui s’échauffe ou les gaz qui me montent à la tête.

Suivant Précédent
HighResScreenShot_2017-07-13_23-47-38 
Screenshot_0247 
Suivant Précédent

*

Entrée du 12 juillet 3303 :

Astre Bhare A 1 B  Monde glacé Rayon: 1189 km Gravité: 0.07 G
Site Geysers de dioxyde de Carbone  Coord.: -65,02/35,58 Découvert par: CMD Astirian

Le troisième site de geysers se situe dans un ravin qui me semble encore plus profond que les autres. Ou peut-être est-ce juste qu’il est plus étroit. Là encore, pas de chance : à mon arrivée, le site est localisé dans la partie dans l’ombre de la planète. Le temps de révolution est encore plus important que pour le deuxième site : 2.9 j. Les prospections se feront dans l’obscurité. Je n’aurais malheureusement pas la chance d’observer le milieu de jour, même pour quelques minutes seulement. Je reviendrai peut-être une autre fois sur le site pour le voir avec une meilleure luminosité.

Alors que je m’approche du fond du ravin, je suis tout de suite surprise pas la quantité impressionnante d’évents qui tapissent aussi bien le fond que les parois abruptes de la gorge. Ces cheminées et cratères sont beaucoup plus importants en nombre que sur les deux précédents sites. Cependant, très peu de cheminées sont encore actives, signe d’une activité volcanique plus intense autrefois, mais aujourd’hui presque révolue. Du moins, c’est ce que je me dis. C’est alors que je regrette mes connaissances limitées en géologie : il y aurait surement beaucoup plus à dire.

Suivant Précédent
HighResScreenShot_2017-07-18_09-11-40 
HighResScreenShot_2017-07-18_09-09-51 

HighResScreenShot_2017-07-18_09-33-30 
Suivant Précédent

Les fumées qui s’échappent des cheminées semblent noires et opaques. Après mon expérience dans la pénombre du deuxième site, je ne peux affirmer avec certitude que ce soit réellement leur couleur. Cependant les cristaux de couleur gris foncé/noir présents autour de certains évents font penser que c’est le cas.

La zone est très accidentée et escarpée. La progression dans ce relief et parmi ces évents est très compliquée. Certains exemplaires des cristaux sont alors difficiles d’accès voir complètement inaccessibles en SRV. Les échantillons prélevés sur ce site sont donc plus lacunaires. Je n’ai notamment pas réussi à trouver d’amas cristallins comme sur les précédents sites.

Suivant Précédent
Fiche3Bf 
HighResScreenShot_2017-07-18_09-25-56 
HighResScreenShot_2017-07-18_09-37-46 

Screenshot_0328 
Suivant Précédent

Après plusieurs allers et retours dans le fond du ravin et de vaines tentatives pour escalader ses parois, je décide de repartir assez rapidement. L’obscurité dans cette étroite vallée encaissée est particulièrement oppressante et le milieu accidenté assez décourageant.

***

Notes personnelles 

L’objectif futur serait de continuer à collecter ce genre de cristaux sur d’autres sites, dans d’autres systèmes afin de compléter cet échantillonnage. Une étude comparative de tous ces prélèvements peut nous permettre de mieux comprendre l’activité volcanique des planètes dénuées d’atmosphère, ainsi que les processus de cristallogénèse dans ces milieux.

Allotheia

3 commentaires

  1. Très enrichissant comme récit et les tableaux des différents sortes de cristaux sont parfaits.
    Merci pour ce travail Cmdr Allothéia, cela à dut vous prendre quelques heures. Au plaisir de vous lire.
    Salutations Cmdr.

    • Merci beaucoup Cmdr TGF-Mads!
      J’ai effectivement passé plusieurs heures en tout à arpenter ces ravins. Mais c’est une expérience qui valait le coup! J’ai hâte de découvrir d’autres sites similaires.
      Salutations et bon vol!

  2. Chère amie, quand on sort de quatre mois de cryo sur Colonia, on se délecte de ce genre de récit à consommer sans modération !

Laisser un commentaire