ACCUEIL | EXPLORATION | CARNETS DE BORD | IAN BARISTAN | Chapitre 1 -Lorsque tout s’éclaire …

Chapitre 1 -Lorsque tout s’éclaire …

“Commandant, je viens de finir d’analyser les données de la sonde”, annonça l’IA de l’anaconda. “Malheureusement certains paramètres restent inaccessibles et la plupart sont pour moi incompréhensibles”.

Ian désactiva les réacteurs et se mis en orbite autour de l’étoile principale d’un système ne présentant aucun intérêt. La route de retour vers Serpentis était jusque là d’une monotonie dangereuse,  la lassitude lui ayant déjà coûté une arrivée trop expéditive quelques systèmes plus tôt.

Il se dirigea vers la table holographique de son laboratoire, et transféra les données analysées.

La sonde se matérialisa sur la table. Un coup d’oeil rapide le laissa encore une fois désespéré. Rien de nouveau. Pourtant, lorsqu’ils s’étaient tous retrouvés au coeur de l’Arcadia, il avait eu l’impression d’avoir compris .. non, ce n’était pas juste une impression, c’était d’une limpidité absolue. Depuis, c’était comme si ce bref instant n’avait jamais existé.

Il allait déconnecter la table lorsque l’IA intervint: “Commandant, j’ai également fini d’analyser les données cartographiques du système du bivouac, voulez-vous les regarder ?”

Il hésita, puis répondit par l’affirmative.

La représentation en 3 dimensions de la sonde se dématérialisa pour apparaître en 2 dimensions sur la surface plane de la table holographique. Puis le système de Dryimbaei VU-V d3-4 apparu et s’anima.

Ian manipula les données quelques minutes, puis les filtra pour ne laisser visibles que l’étoile à neutron et les 2 étoiles qui orbitaient autour.

Et la lumière lui apparut.

Il avait là, devant ses yeux,  les 4 éléments essentiels: une étoile à neutron, 2 étoiles en apparence d’une banalité absolue, et, en arrière-plan, les schémas de la sonde.

Le petit rien qui reliait tout cela ne semblait être qu’un hasard magnifique. Ils avaient trouvé la sonde quelques heures après que celle-ci fut parfaitement aligné avec les 3 étoiles!

Hasard? Tout semblait l’être depuis son arrivée à Jaques. Tellement qu’il commençait réellement à en douter.

La station  lui avait donné la technologie permettant le déplacement d’une masse gigantesque, qui avait été également adaptée afin de diviser avantageusement les temps de production (il avait oublié d’en parler à l’Archigraphe, nul doute que celui-ci s’en rendrait compte arrivé là-bas, l’Arcadia avait besoin de réparations semblait-il) .

Il avait maintenant, devant ses yeux, ce qui lui permettrait de résoudre le problème de l’énergie nécessaire … une source quasiment infinie. Dangereuse également ..

Tout ceci n’était que théorique, mais les formules mathématiques lui venaient en tête les unes après les autres, lui donnant un espoir d’arriver au but.

“IA, fais chauffer les réacteurs, nous repartons”.

“Toujours au plus vite vers 32 Mu Commandant?”

“Non, je dois vérifier certaines choses, la route sera finalement plus longue que prévue. Trouvons tout d’abord une planète aquatique .. elle doit correspondre aux données que je suis en train de te transférer … ”

 

 

Ian Baristan

Le passé de Ian n'est pas à mettre entre toutes les mains, et il ne le souhaite d'ailleurs pas. Prenant conscience qu'il devait se racheter, il s'est tourné depuis quelques années vers l'art et la créativité, fondant sa propre société et devenant mécène. Après un contrat passé avec l'Archigraphe, il rejoint la Ligue des Cartographes et se consacre à l'exploration et plus particulièrement aux environs de Jaques Station.

Voir aussi !

reacteurjaquesBLUE

Le secret de Jaques…

3 mois!… 3 mois que Baristan n’était plus Baristan. 3 mois à se dissimuler,  à …

Laisser un commentaire