ACCUEIL | DIVERS | TUTORIAUX | ZONES TERRAFORMABLES

ZONES TERRAFORMABLES

Nombreux sont les explorateur à 32 Mu Serpentis.

Assez fréquemment des nouveaux pilotes décident de leur propre chef de venir grossir leurs rangs dans le système. Tous les explorateurs, au début, scannent tout ce qui leurs tombe sous la main. Bien sur, au fur et à mesure des avancées technologiques certains astres n’ont plus beaucoup de valeurs aux yeux des scientifiques, en particulier les mondes glacé et rocheux.

Parmi les mondes recherché se trouvent bien entendu les mondes telluriques, les mondes d’ammoniac et aussi les mondes aquatiques. La quatrième catégorie dont je n’ai pas encore parlé est celle qui vas nous intéresser : les planètes terraformables.

Les critère d’une planète terraformable :

  • La planète doit être un monde rocheux, métallique ou océanique.

  • Elle doit disposer d’une atmosphère

  • Elle doit avoir un rayon important (au moins 2500 km)

  • Elle doit se situer dans la zone terraformable de son étoile

Notez bien qu’il est parfois possible de trouver des exceptions à ces règles, je parle ici de la majorité des astres.

Qu’est-ce que la zone terraformable ?

Cette zone est lié à chaque étoile de la séquence principale, elle détermine à quelle distance une planète doit se situer par rapport à son étoile pour disposer d’une température satisfaisante pour la vie humaine. Cette zone est calculée en fonction de plusieurs facteurs dont le plus évident est la température de l’étoile.

Cette zone est définie par une distance minimum et une distance maximum. En dessous de la distance minimum il fera trop chaud et au delà, trop froid. J’insiste bien sur le fait que cette zone est propre à chaque étoile.

Comment approximer la zone terraformable d’une étoile ?

Pour faire ça, pas de solution évidente, il faut s’en remettre aux statistiques.

Toutes les étoiles de la séquence principale de la galaxie disposent d’un code.

Exemple : K 5 V

La première lettre est la classe de l’étoile (ici K)

La deuxième symbole est la classe de température de l’étoile. C’est un chiffre compris entre 0 et 9, 0 est plus chaud que la normale, 9 plus froid.

La troisième lettre est la classe de taille de l’étoile. C’est un chiffre romain compris entre I (ou IA) et VII. Plus le chiffre est grand plus l’étoile est grosse. (dans la réalité il existe aussi des hypergéantes de classe 0, mais elles ne sont pas en jeu. La plus grosse est une IA)

Vous l’aurez compris (ou pas) on vas utiliser la classe de l’étoile (A, B, K, M, etc…) et sa classe de température pour faire une approximation.

Grâce à un tableau que vous pouvez vous procurer à divers endroit du GalcNet et à un peu de lecture de votre carte galactique vous pourrez estimer les zones terraformables des étoiles.zonesterra

Les données des zones terraformables concernent uniquement les planètes tournant autour d’une seule étoile dans une configuration du type de celle du système solaire.

Les planète en orbite autour d’un barycentre d’étoile ne sont pas concernées de même que les étoiles orbitant autour d’étoiles secondaire. Notez tout de même qu’il est possible que ces planètes soient terraformables, cependant les données ne pourrons pas vous le prédire.

Utilisation effective des données

Encore une fois dû au fait que toutes les étoiles sont différentes les données vous permettrons surtout d’identifier les astres en dehors des zones terraformables : ce sont les astres qui ne peuvent pas être terraformés. Si la distance est très proche de la limite de la zone, une tentative est possible mais elle sera très souvent infructueuse.

De plus les astres terraformable dans un système se suivent : si la planète B est terraformable mais pas la C, la D ne sera jamais terraformable dans des conditions normale (pas d’étoile secondaire, etc…). Encore une fois, dans cet exemple la planète C ne doit pas être une planète d’ammoniac ou tellurique puisque ces astre ne sont JAMAIS terraformables.

Avertissement

//Ces données revêtissent une certaine valeur de spoil du contenu du jeu. Je vous enjoint à ne pas les consultés si vous souhaitez conserver la surprise.//

Voici le tableau. Ceci est une version publique officieuse, il est dit que certaines organisation détiennent une version plus précise, cette version est donc encore améliorable, vous êtes prévenus.

VOIR - TABLEAUX

VOIR - TABLEAUX

 

 

B A F G K M L NEUTRON
0         1,42 4,43 0,87 1,89 0,54 1,14 0,22 0,56 0,05 0,11 2,61 9,83
1         1,63 3,61 0,96 1,97 0,25 1,22 0,15 0,89 0,06 0,07
2         1,37 3,98 0,85 1,95 0,46 1,12 0,13 0,97    
3         1,51 2,91 0,82 1,62 0,46 1,09 0,12 0,72    
4     2,95 5,37 1,17 3,12 0,72 1,95 0,48 1,22 0,13 0,58    
5     2,33 4,96 0,99 2,87 0,72 2,22 0,36 1,18 0,08 0,5    
6     2,34 5,47 1,08 2,29 0,7 1,67 0,37 0,75 0,09 0,54    
7     2,27 5,23 0,9 2,39 0,68 1,76 0,25 0,73 0,08 0,39    
8     1,84 4,6 0,97 2,62 0,64 1,56 0,25 0,92 0,07 0,25    
9 6,34 8,94 1,65 4,46 0,89 2,32 0,56 1,2 0,26 1,34 0,04 0,21    
Distances en unitées astronomiques (UA)
                                 
  B A F G K M L NEUTRON
0         708,58 2210,57 434,13 943,11 269,46 568,86 109,78 279,44 25 55 2799,39 4905,17
1         813,37 1801,39 479,04 983,03 124,75 608,78 75 444,11 30 35
2         683,63 1986,02 424,15 973,05 229,54 558,88 65 484,03    
3         753,49 1452,09 409,18 808,38 229,54 543,91 60 359,28    
4     1472,05 2679,63 583,83 1556,88 359,28 973,05 239,52 608,78 65 289,42    
5     1162,67 2475,04 494,01 1432,13 359,28 1107,78 179,64 588,82 40 250    
6     1167,66 2729,53 538,92 1142,71 349 833,33 184,63 374,25 45 269,46    
7     1132,73 2609,77 449 1192,61 339,32 878,24 124,75 364,27 40 194,61    
8     918,16 2295,4 484,03 1307,38 319,36 778,44 124,75 459,08 35 124,75    
9 3163,66 4461,06 823,35 2225,54 444,11 1157,68 279,44 599 129,74 668,66 20 104,79    
Distances en secondes lumière (sl)
taux de conversion : 1 UA = 499 sl, virgule tronquée

TABLEAUX VERSION IMAGE

Bonne chasse !

SOURCE : http://elite-dangerous.fr/forum/explorateurs/3397-zone-terraformable-et-type-d-etoile

Alane Dessalé

Fondateur et rédacteur en chef de 32 MU Starnews. Il débute en tant que pigiste à FED Action, alors journal libre Fédéral basé à Cosi. Après l'horreur du "Blue Vortex" il démissionne, ne supportant plus la ligne éditoriale devenue propagande militaire. Il refait surface quelques années après en sortant un livre sur les manipulations médiatiques "Déconnexion" et se rapproche d'un de ses anciens amis de Cosi devenu leader d'un groupe d'explorateurs. Afin de l'aider dans sa mission humaniste, il reprend la plume et monte le Starnews.

Un commentaire

  1. Merci pour ces tutoriaux Achiviste !
    On en apprend tous les jours

    A bientôt,

    CMDR Olocrom

Laisser un commentaire